Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Espace ANGLES Atelier d'encadrement

Bienvenue sur le site de l'atelier d'encadrement, Espace ANGLES, à Nieppe. Découvrez nos prestations, nos compétences et l'ensemble de nos animations... Vivant et complet, le site devrait vous apporter toutes les informations dont vous pourriez avoir besoin ! L'atelier vous propose aussi bien d'encadrer tous types de sujets (toiles, dessins, photos, broderies, etc...) que de les restaurer ou de vous présenter à la vente des images et objets en tirages limités.

Les contes et légendes, vus par Eric Cremer, peintre surréaliste.

Photo Cremer web-copie-1Depuis le 14 octobre 2010, Eric Cremer, 55 ans, peintre lillois, expose à la for Art (gallery) 22 rue de Tenremonde à Lille.
L'artiste, connu des amateurs de Surréalisme aborde ici les contes et légendes : du Petit Chaperon Rouge à la Belle au bois dormant, en passant par Bambi, Cheveux d'or, La mort amoureuse ou encore Les contes immoraux, il nous rappelle que si les dessins animés ont édulcoré ces histoires, elles étaient jadis narrées afin de mettre en garde les jeunes gens des dangers de la vie voire de leur faire peur.
  Si l'artiste sublime dans certaines de ses oeuvres picturales (acryliques et aquarelles), la quintescence des contes et légendes, d'autres semblent avoir été survolées.
Ainsi, Eric Cremer inspiré par le Petit Chaperon Rouge nous offre 3 oeuvres magnifiques. Dans chacune d'elles, le loup semble avoir un regard affectueux sur cette jeune personne au béret rouge ; il lui porte son panier, il ralentit pour l'attendre, son regard malgré son fasciès semble chaleureux. Dans Le chaperon Rouge 1, l'enfant a pris les traits d'une jeune femme dans une tenue actuelle et, l'on se demande si le Petit Chaperon Rouge, à l'âge adulte fréquente et "fricotte" encore avec ce fameux loup si beau dans son uniforme !
lamortamoureuse2-correct.jpgEric Cremer a été inspiré et l'esprit des contes réside dans la plupart de ses oeuvres avec force, et son interprétation ajoute au sublime : Alice au Pays des Merveilles, qui conserve une touche de "burlesque", L'après-midi d'un Faune, Bambi qui nous rappelle toute la violence de l'histoire, par exemple.
Pour La Mort Amoureuse 1, l'artiste en a fait une interprétation très personnelle et pleine de sensibilité ; son message d'amour (noir ?) s'élance vers nous tels les papillons représentés sur la toile.
La Mort Amoureuse 2 (notre photo), le peintre s'adonne à la peinture avant-gardiste berlinoise. Eric Cremer, voudrait-il montrer qu'il est capable de "surfer" sur la vague de la tendance en matière d'Art et de répondre à la demande des galeries à la mode ? C'est presque dommage, car nous l'apprécions quand il met son coeur sur la toile.
Blanche-Neige est un clin d'oeil à Walt Disney et les Contes Immoraux ont très certainement fait plaisir à l'homme qu'est Eric Cremer.
Chaque visiteur estimera le travail de l'artiste fascinant, sa technique picturale indéniable et peut-être trouvera quelques réponses à ses interrogations d'enfant devant ses contes et légendes revisités.

 

Texte et photos : Greta Matuszynski

 

Pour tous renseignements :

For Art (gallery) : 03 28 36 27 99

www.for-art-gallery.fr

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article